François Pelletant » Infos » Scandale Judiciaire: Voici comment, en France, on élimine un élu pourtant choisi à quatre reprises lors d’élections démocratiques.

Scandale Judiciaire: Voici comment, en France, on élimine un élu pourtant choisi à quatre reprises lors d’élections démocratiques.

Ce que vous allez voir pendant 21 minutes est stupéfiant et atteste que notre pays n’est plus l’exemple de démocratie qu’il prétendait être.  

 

Capture d'écran de la video sur l'affaire du maire de Linas

Capture d’écran de la vidéo sur l’affaire du maire de Linas

Vidéo cliquez ici: www.reportageaffaire.pelletant.fr

Le tribunal d’appel de Paris vient de me condamner à 3 ans d’inéligibilité dans l’affaire du « bar culturel et de la vente de bois de la commune de Linas à une association dont j’étais le Président ».

Afin de rassurer mes amis et mes administrés sur ma probité jamais mise en cause j’ai décidé de rendre public ce reportage vidéo constitué de nombreux témoignages (confirmés par écrit) et de preuves qui attestent que cette affaire est un simulacre de justice, que les griefs dont on m’a accusé et pour lesquels j’ai été condamné sont de pures inventions.  Ces graves dévoiements de la justice peuvent être utilisés contre n’importe qui. Il ne faut que d’autres justiciables puissent en être victimes.

En ce qui me concerne la décision de la cour d’appel est d’une extrême sévérité.  Je suis condamné à de l’inéligibilité dans le cadre d’une activité associative alors que tous s’accordent pour dire que cette activité m’a plutôt coûté que rapportée.  Face à cela,  je rappelle que Jean-Paul Huchon,  ancien président PS de la Région Île-de-France, condamné pour avoir financé sa campagne électorale avec les deniers publics,  avait échappé à l’inéligibilité devant la même cour.

 
Depuis trois ans,  je suis sali, banni et j’ai été déloyalement battu aux élections.  On ne doit pas accepter qu’à notre époque la justice puisse être instrumentalisée  au service d’intérêts qui ne sont pas ceux du peuple. 
 
Jusqu’à aujourd’hui, confiant dans les institutions,  j’ai laissé le travail judiciaire se faire sans jamais faire valoir les tripatouillages, copinages et magouillages qui ont étayé cette fausse affaire pour me mettre à mort.
 
Je vais faire cassation pour obtenir que le droit l’emporte sur les règlements de comptes politiques.
 
Je vais également communiquer aux instances de lutte contre la corruption  tous les éléments et témoignages collectés sur les dessous de cette affaire .
 
Le pilonnage judiciaire et l’hallali médiatique dont je suis l’objet depuis 3 ans confirment que quelqu’un veut ma peau ; cependant,  vous pouvez être assurés que mon inoxydable détermination à me battre est intacte.

Par

Laisser un commentaire

*

!