François Pelletant » Infos, Prises de positions » J’ai la mémoire qui ne flanche pas

J’ai la mémoire qui ne flanche pas

schoettl equete ouverte republicainHistorique de la vie politique locale

Comme j’ai la particularité d’être l’un des plus des jeunes élus du département tout en étant l’un des plus anciens, vous êtes nombreux à vous tourner vers moi pour obtenir des informations ou toutes sortes de documents historiques sur la vie politique locale. Dernièrement, vous avez été quelques-uns à me demander une copie des articles de presse traitant de « l’affaire des mains vertes » concernant le Maire de Janvry, du nom de Schoettl Christian, et de l’obtention de sa légion d’honneur.

Ces documents n’ont rien d’exceptionnels, ils sont disponibles sur Internet ou aux archives du journal « le Républicain ».

Voici les articles publiés dans le Républicain de l’Essonne : Républicain 1 Républicain 2 Républicain 3 Républicain 4 Républicain 5

et ceux dans le journal Le Parisien : http://www.leparisien.fr/essonne/christian-schoettl-suspecte-d-abus-de-confiance-05-12-2005-2006533373.php et http://www.leparisien.fr/essonne/enquete-ouverte-sur-christian-schoettl-derniers-voeux-13-01-2006-2006648322.php

Il n’est donc pas besoin de lancer Sherlock Holmes sur le coup, tout est là. En revanche, je n’ai pas les réponses aux questions que vous vous posez tous :

– Christian Shoettl était-il l’ami d’enfance du Président du Conseil Constitutionnel, ou est-ce son frère, à l’époque secrétaire général de cette institution, qui lui a facilité les choses ?

– Le Président du Conseil Constitutionnel savait-il que les actions méritantes au sein de l’association « les Mains Vertes » qui justifiaient la décoration suprême, étaient en réalité entachées par des soupçons de détournement de fonds publics ?

– La justice peut-elle enquêter sereinement lorsque le Président de la plus haute institution judicaire du pays intervient de la sorte ?

Nous le saurons un jour.

Par

Laisser un commentaire

*

!