François Pelletant » Prises de positions » Les Maires Franciliens dénoncent le rapport de la Cour des Comptes sur le Grand Paris

Les Maires Franciliens dénoncent le rapport de la Cour des Comptes sur le Grand Paris

400px-Grand_paris_express.svgLes conclusions du rapport de la Cour des Comptes sur la « Société du Grand Paris » publié le 17 janvier 2018 sont sans appel : les communes de la Grande Couronne d’Ile-de-France sont les éternelles oubliées des investissements publics ; l’abandon de la réalisation de certaines lignes de transport pourrait impacter directement la vie de centaines de milliers de franciliens.

La Cour des Comptes dresse un constat alarmant sur le « Grand Paris Express » dans son rapport publié cette semaine. Le document met en évidence la dérive continuelle des coûts, évoque de sérieux doutes sur le respect de l’échéance olympique de 2024 et souligne le risque pour les finances publiques à court et moyen terme (près de 40 milliards au lieu des 25 prévus initialement).

Le projet de Grand Paris Express est un nouveau réseau de lignes de métro automatiques qui a pour objectif de désengorger le réseau actuel et de relier entre eux les départements de la proche couronne parisienne. Sa réalisation, pour le compte de l’Etat, a été confiée à la Société du Grand Paris (SGP) depuis 2010.

Dans son rapport, la Cour des Comptes juge ainsi « discutable » le projet EOLE de prolongement du RER E à l’ouest de la capitale, et indique que le calendrier des lignes de métro 17 (au nord) et 18 (au sud) est « inatteignable ». La Cour préconise même de revoir « le périmètre du projet »…

Ces conclusions ne sont pas acceptables pour l’association des Maires Franciliens qui s’y oppose formellement. Au-delà de l’aspect politique, supprimer ou même renvoyer à un horizon lointain une partie de la réalisation des nouvelles lignes de transports en commun et des 68 gares prévues mettrait en péril des centaines d’hectares de zones d’activités et des milliers de logements programmés, bref un véritable cataclysme économique pour toute la région francilienne.

L’Association des Maires Franciliens conteste le raisonnement de la Cour des Comptes qui, se basant uniquement sur la tarification des lots de marchés pour les tronçons de ligne actuellement en cours, conclue à un dépassement global et généralisé sur l’ensemble du projet Grand Paris. C’est une approche de technocrates absolument inacceptable pour des maires qui agissent dans le pragmatisme. Si on appliquait un tel raisonnement à la gestion des dépenses d’un foyer, cela consisterait à ne plus acheter de lait pour nourrir le nouveau-né au motif que le forfait téléphonique de l’aîné de la famille a augmenté !

L’Association des Maires Franciliens demande au Gouvernement de ne pas tenir compte de ce rapport suicidaire et de poursuivre la réalisation du projet du Grand Paris Express.

Téléchargez 20170117-rapport-societe-grand-Paris_1

Par

· Tags: , , ,

Laisser un commentaire

*

!