François Pelletant » Patrimoine, Prises de positions » Johnny pour toujours

Johnny pour toujours

M.le Maire, Chantal Deysse-Mourillon, Présidente de l’association “Johnny pour Toujours” et Louis-Aimé de Fouquières, trésorier de l’association.

M.le Maire, Chantal Deysse-Mourillon, Présidente de l’association “Johnny pour Toujours” et Louis-Aimé de Fouquières, trésorier de l’association.

Connaissez-vous une seule ville au monde où, lorsque la municipalité organise une souscription pour financer un projet sans dépenser d’argent public, des individus opposants et/ou aigris, prennent la parole dans la presse ou les réseaux sociaux pour discréditer l’initiative et dissuader les donateurs ? Cette ville existe c’est Linas.

Notre municipalité a réussi à s’attribuer le projet de statue du chanteur Johnny Hallyday au nez et à la barbe de Paris, à l’exclusion de toute autre ville de France ou de Belgique. Nous avons obtenu des initiateurs du projet et de l’artiste qu’ils déprogramment l’installation de l’oeuvre dans la capitale pour l’implanter à Linas. Ils étaient dans notre commune le 12 février pour en fixer les modalités. Mais à Linas certains font tout pour faire échouer ce tour de force. Pourquoi autant de bêtise ? Comment ne peut-on pas voir tout l’intérêt que pourrait tirer la commune à accueillir un tel projet ? C’est peut être cela qui gêne tant ces saboteurs : la réussite de Linas ! Regardez, chez nos voisins, à Massy, toute la ville est mobilisée pour obtenir que le Musée Pompidou décide d’y construire ses réserves. La majorité, l’opposition, tous sont sur le pied de guerre et main dans la main pour gagner cette compétition. Seulement, à Linas nous avons des oiseaux de mauvais augure qui préfèrent que la commune se dispense de l’atout touristique et patrimonial que constitue la statue d’une personnalité parmis les plus célèbres et aimées de France. Des minoritaires qui oeuvrent pour que Linas devienne une ville dortoir, sans intérêt, sans ressource autre que vos impôts et sans habitants fiers de leur commune. Médiathèque Léo Ferré à Marcoussis, où il n’a jamais mis les pieds ; Ecole Jean Ferrat à Longpont-sur-Orge idem,… et ainsi de suite pour toutes les communes de France. Mais Johnny Hallyday à Linas où il a risqué sa vie dans des courses automobiles, cela réveille les cracheurs de venin qui ont tribune ouverte dans la presse et les réseaux sociaux. Ce sont ces mêmes individus qui ont manoeuvré dans les votes au conseil municipal il y a trois mois pour que notre nouvelle école s’appelle “Annexe Carcassonne “ alors qu’il n’y a aucun lien entre Linas et cette ville. Les 30 propositions d’appellation faites par les habitants lors de la consultation que nous avions organisée ont toutes été balayées. Une entente entre ces malfaisants a permis de réunir suffisamment de voix pour faire adopter une dénomination inattendue puisqu’elle n’avait été proposée par aucun d’entre vous. Encore eux qui, le 27 novembre 2018, ont tenté de faire échouer notre politique de redressement de la sécurité à Linas, ou le 12 février dernier en votant contre les périmètres de protection qui ont pour but de bloquer ou retarder les programmes immobiliers que de nombreux promoteurs essayent d’initier dans notre ville. Voilà où se niche l’opposition linoise, qui utilise la démocratie pour détruire plutôt que pour construire et torpiller notre souscription. Il n’y a pas une commune en France où l’on voit cela. Fort heureusement, l’association des fans de Johnny Hallyday sera en mesure de financer le projet de statue sans besoin de notre cagnotte. Ses dirigeants ont bien compris la nature de ces tentatives de déstabilisation et ne sont pas du tout effrayés par cela. Ils ont été charmé par notre ville, ont discuté avec des habitants et ont pu juger du bon esprit de la population. Cela a beaucoup compté, les quelques linois qu’ils ont rencontré mardi 12 février sur la Place de la Mairie ont effacé toutes la bile que les malfaisants déversaient sur les réseaux sociaux et la presse. Certains d’entre nous ne sont pas adeptes de la “Johnny Mania” – c’est un peu mon cas car comme vous le savez je suis plutôt attiré par le jazz – d’autres n’aiment pas la statue proposée, nous avons au moins en commun notre amour pour Linas, nous devons rester unis et défendre ce projet qui ne peut qu’apporter du bien à la ville, à son développement et à sa notoriété. La municipalité, les élus et les services municipaux concernés et le maire restent mobilisés pour faire avancer le projet de statue de Johnny à Linas malgré ce mauvais coup porté à notre ville et à ses habitants. Les initiateurs du projet eux, nous ont manifesté leur confiance.

Par

Laisser un commentaire

*

!