François Pelletant » Prises de positions » Capitulation EXPO 2025 : l’association des Maires Franciliens dénonce le parisianisme du Gouvernement et son mépris pour la France extra muros

Capitulation EXPO 2025 : l’association des Maires Franciliens dénonce le parisianisme du Gouvernement et son mépris pour la France extra muros

2025 STOPLa décision unilatérale de retirer la candidature de la France pour l’Expo 2025 est un véritable scandale à plus d’un titre :

– L’argument du coût supporté pas l’Etat est trompeur. Il ne s’agit de rien d’autre que de la version technocratique du chien que son maître accuse d’avoir la rage. Dans le pire des scénarios, le coût pour l’Etat de l’Expo 2025 aurait été de 500 millions d’euros, ce qui est une somme ridicule au regard des infrastructures qui devaient être réutilisées après l’Expo dans le cadre du village international qui allait fixer la présence des différentes nations sur le territoire français. Nous perdons l’Expo et 50 ans de collaboration avec l’excellence technologique de tous les pays.

– Il s’agit d’une décision à court terme qui va avoir pour résultat de coûter bien plus cher à l’Etat puisque l’aménagement du Plateau de Saclay qui devait être réalisé en cinq ans dans le cadre de l’Expo Universelle devra être réalisé malgré tout. Cela va donc coûter de l’ordre d’un milliard d’euros d’argent public, mais plus tard, ce qui est une façon de transférer la patate chaude aux gouvernement futurs.

– L’Expo 2025 devait permettre de valoriser un territoire extérieur à Paris, alors que les JO 2024 qui eux vont coûter bien plus chers (1,5 milliard dans le meilleurs des cas), vont profiter uniquement, et une fois de plus, à la capitale. Ce favoritisme dont Paris est l’unique bénéficiaire au détriment des autres parties du territoire national est scandaleux.

– Cette décision est un préalable à l’abandon annoncé de la ligne de métro 18 du Grand Paris. L’intention du Gouvernement est d’utiliser les crédits prévus pour cette nouvelle ligne essentielle pour le développement économique de la nation, afin de couvrir les dépassements des tronçons réalisés au centre de l’Ile-de-France. C’est un véritable tour de passe-passe financier dont les français, non parisiens, vont être les dupes.

– Il est permis de s’interroger sur le réel bénéficiaire de cette décision. En se retirant alors qu’elle était la mieux placée, la France privilégie la candidature de la Russie qui apparaît la plus crédible face au Japon. Il n’est pas imaginale qu’une telle capitulation n’ait pas été discutée, voir négociée, avec nos adversaires. Nous voulons que la lumière soit faite sur ce volet de l’affaire.

– Enfin la méthode d’annonce, par communiqué de presse, d’une décision qui avait mobilisé une armée de bénévoles, d’étudiants, d’universitaires, de chercheurs, d’industriels, d’élus, d’associations,… témoigne d’un mépris inédit pour ceux qui font la France d’aujourd’hui et préparent celle de demain.

C’est pourquoi, l’association des Maire Franciliens proteste très vivement sur la façon dont sont une nouvelle fois traitées les populations et les communes extra muros de la capitale, et s’associera à toute action actuellement en cours de préparation par les autres acteurs abusés par cette capitulation sans précédent.

Par

· Tags: , , ,

Laisser un commentaire

*

!