François Pelletant » Prises de positions » Bonne année 2019

Bonne année 2019

pano_1Cette année, les décorations de Noël sont revenues dans les rues de Linas. Nous avions en effet décrété en 2016 deux années sans illuminations de fin d’année par mesure d’économie, suite à la baisse des dotations de l’Etat versées aux communes. A présent que le cap difficile a été passé et que la commune est dans une situation financière sereine, nous avons décidé de réinstituer ces décorations qui accompagnent les fêtes de fin d’année et auxquelles les Linois sont attachés. . En revanche cette année encore nous n’avons pas fait imprimer de carte de voeux. Les services de la ville ont réalisé une vidéo que vous pouvez voir sur notre site internet. Puisque l’on parle de maîtrise des finances de la ville et qu’à présent vous avez tous reçu la nouvelle feuille de taxe d’habitation entre octobre et novembre, je me permets d’y apporter quelques éclairages. Avez-vous regardé si elle a diminué, augmenté ou si elle est restée identique à l’année dernière ? Il y a, à Linas, une grande diversité de cas ; quelques-uns ont profité de l’exonération promise par le gouvernement, beaucoup ont un revenu trop important (45 K€ pour un foyer de 2 personnes), d’autres n’ont rien compris à la feuille qu’ils ont reçue. Une chose est certaine, dans tous les cas de figure, le taux de prélèvement décidé par la Commune est resté inchangé pour tous (14,7%). Linas n’a pas voulu profiter de l’annonce de l’exonération faite par le gouvernement pour, de son côté, augmenter ses taux comme l’ont fait d’autres communes. Ceux qui ont fait cela ont fait un mauvais calcul car en réalité peu de contribuables ont pu profiter de la baisse et pour les autres c’est la double peine ! On peut discuter sur la politique mise en œuvre au plan national, et depuis le 17 novembre dernier nous avons eu raison de faire savoir notre mécontentement et notre incompréhension. En ce qui concerne la politique que la municipalité linoise applique, elle est simple : pas d’augmentation des impôts locaux. Nous savons que vous êtes tous plus ou moins étranglés d’une façon ou d’une autre et que ce n’est pas le moment d’en rajouter. C’est pourquoi, la priorité des priorités, depuis que vous m’avez élu et réélu, c’est : « ne pas augmenter les impôts ». Ne croyez pas qu’il suffise de le décider pour le faire. Linas, comme toutes les communes françaises est, elle aussi, impactée par la baisse des dotations et l’augmentation des charges et des transferts de l’Etat (baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement depuis 2014 de 529 403 euros). Chaque année, l’élaboration du budget s’annonce comme une mission impossible, mais heureusement notre équipe municipale s’est rodée avec le temps et nous arrivons à chaque fois à concilier les moins avec les moins pour faire des plus et équilibrer les 22 millions d’euros de dépenses. Ce n’est pas de l’alchimie, mais du savoir-faire, la chasse aux subventions, la négociation avec les fournisseurs, la taxation des promoteurs…, nous manions tous les outils possibles pour limiter la casse et éviter de vous solliciter. La méthode linoise est reconnue et d’autres villes souhaitent s’en inspirer. Elle a permis en 2018 encore de finir l’année avec un petit excédent qui sera reporté sur le budget 2019 pour, une fois de plus, refréner l’augmentation de vos impôts tout en maintenant les nombreuses actions en place et les service publics locaux. Je sais que ces bonnes nouvelles sont assombries par la situation difficile qu’impose à tous la conjoncture nationale, mais au moins à Linas nous arrivons à vous épargner des difficultés supplémentaires. Réjouissons-nous de ce petit rayon de soleil au milieu de l’hiver. Comme vous le voyez la municipalité est attentive à la situation financière des habitants de la commune et fait en sorte de ne pas rendre plus compliquée la situation de chacun qui est déjà bien assez délicate. J’appréhende pour nous tous la mise en place de la retenue à la source en janvier. Dans le contexte de paupérisation des Français, cette mesure va inévitablement créer de gros problèmes. De nombreux Maires, dont je fais partie, avaient alerté les pouvoirs publics en septembre lorsque la décision d’un report avait été à l’ordre du jour. Le gouvernement a passé outre, préparons nous à ce nouveau passage difficile. Il demeure que si la situation nationale est peu réjouissante, à Linas, la municipalité , les fonctionnaires, les associations et les bénévoles mettent tout en oeuvre pour que nous protégions notre qualité de vie. Nous tenons bon car notre réussite n’est pas du goût de tous mais tous ensemble nous avons jusqu’ici défendu, développé et protégé notre commune, nous continuerons en 2019, tous ensemble.

Par

Laisser un commentaire

*

!