François Pelletant » Patrimoine » L’Eglise poursuit sa mue

L’Eglise poursuit sa mue

DSC_7765Les travaux d’aménagement de l’Eglise Saint-Merry à Linas se poursuivent à son rythme. Au regard du peu de financement et surtout du peu de subventions dont nous bénéficions pour mener à  bien la réfection de l’édifice, il y a tout de même de quoi être satisfait du travail accompli. Ainsi, en ce mois de novembre, plusieurs corps de métiers œuvrent à la restauration du bâtiment dont les fondations datent du XIIIème siècle. Des maçons sont à l’action sur le mur sud et la façade est pour que d’ici quelques semaines les spectaculaires échaudages soient déposés. Des travaux de charpente et de la couverture, notamment les versants nord du chœur, sud, bas-côté nord et de révision des chêneaux, sont également en cours ou programmés ce mois-ci. Enfin, la pose de verrières et de protections grillagées pour les vitraux restaurés sont actuellement entrepris. Pour celles et ceux que cela intéresse, vous pouvez venir en mairie consulter les compte-rendus des réunions de chantiers qui se déroulent environ tous les 15 jours.

C’est une œuvre titanesque que d’entretenir un édifice tel que celui-ci. Notre pays se trouve à la tête d’un exceptionnel patrimoine de constructions religieuses, mais les structures sociales qui avaient présidé à leur construction ont changé. Les seuls fidèles seraient bien incapables de faire face aux nécessités de l’entretien de bâtiments aussi nombreux – on recenserait plus de 40.00 édifices sur le sol français – et les communes ne le peuvent pas davantage. Pour autant, notre pays serait-il le même si la multitude de nos églises de village disparaissaient du paysage ? Toujours est-il qu’à Linas, il existe un sentiment largement répandu dans la population et que je partage bien volontiers, qui est celui de se réjouir de voir notre vieille église se tirer peu à peu d’affaire.

Par

Laisser un commentaire

*

!